Publications

Quel est le sens des diptyques dans les offices liturgiques ?

Origine – Dès les premiers siècles, dans la divine liturgie de toutes les Églises, on connaît un objet « plié en deux » (sens du mot grec « diptykhos »), ou formé de deux tablettes en ivoire ou en métal précieux : on y inscrivait les noms des évêques, des martyrs et des bienfaiteurs de l’Église. On en a retrouvé […]

Poursuivre la lecture…

Bébés morts sans baptême : quelle prière?

« Le bébé est une personne » – Du point de vue de la foi orthodoxe, un enfant est une personne dès sa conception. Si Dieu veut ou permet qu’il parte avant terme, cet embryon reste une personne dont l’existence est voulue par Dieu. Sa vocation et son itinéraire spirituel nous échappent. Nous considérons généralement que les […]

Poursuivre la lecture…

Évangile du 3ème dimanche de Carême : Marc 8, 34 – 9, 1 (la Croix)

L’optimisme – Le message du saint Évangile en ce temps de Carême est toujours joyeux. Avec beaucoup de joie, nous avons glorifié dans les saintes icônes la face miséricordieusement tournée vers nous du Sauveur, de sa Mère très pure et de tous ses saints. Le deuxième dimanche, il nous a été promis que la grâce […]

Poursuivre la lecture…

Les saints Dons aux saints !

L’acclamation – Elle a sa place, dans la divine liturgie selon saint Jean Chrysostome ou selon saint Basile, après le Notre-Père et avant la fraction du Pain. Celui qui préside élève alors, face à l’Orient et au-dessus de son propre visage, l’Agneau qu’il prend sur la patène. Dans la liturgie gallo-romaine (selon saint Germain de […]

Poursuivre la lecture…

La pourpre de la Mère de Dieu

La couleur rouge – Le manteau de la Mère de Dieu sur l’icône et sur les fresques est pourpre, parce que la Vierge est un personnage royal descendant du roi et prophète David. Elle est également la mère du grand Roi, le Christ, Fils unique et Verbe de Dieu. La pourpre royale lui sied comme […]

Poursuivre la lecture…

Quel sens a l’agitation du grand voile ?

L’offrande de la foi – Pendant la récitation ou le chant du Symbole de la Foi, les prêtres agitent doucement le grand voile (« aer ») au-dessus des dons apportés sur l’autel. Le premier sens est celui de l’offrande. C’est une élévation devant la Face de Dieu. Ce geste d’oblation accompagne la proclamation de la […]

Poursuivre la lecture…

Comment participer à une liturgie selon l’ancien rite des Gaules lorsqu’on ne connaît que le rite byzantin ?

Brève synthèse historique sur les familles de rites liturgiques – Les premiers chrétiens, qui étaient essentiellement des Juifs (ou des prosélytes) ont continué à prier comme au Temple (de Jérusalem) ou à la Synagogue, en y ajoutant la « Fraction du pain », c’est à dire l’eucharistie. C’est le schéma d’origine de toutes les liturgies chrétiennes : l’office […]

Poursuivre la lecture…

Les « prosphores » apportées à l’Eucharistie : quand et comment les consommer ?

Les “prosphores” sont des offrandes, littéralement “ce qui est apporté”. Le prêtre y prélève des parcelles qu’il place sur la patène en prononçant les noms qui se trouvent sur le dyptique, vivants et défunts, ainsi que le nom de la personne qui a fait l’offrande. Les usages Il y a plusieurs usages. Dans certaines Églises, […]

Poursuivre la lecture…