Imprimer cet article Imprimer cet article

La sainte et vivifiante Croix

Carême et Lumière –

Le troisième dimanche de Carême est celui de la sainte et vivifiante Croix. La Croix est l’image lumineuse de la Résurrection et de la victoire sur le mal. Chaque dimanche du saint Carême nous propose la lumière. Le premier, nous vénérons la sainte Icône, Face resplendissante du Dieu Homme et visage lumineux de notre prochain et de nos frères. Le deuxième dimanche, nous sommes instruits sur l’origine de ce resplendissement magnifique : ce sont les énergies incréées qui irradient depuis l’humanité transfigurée du Fils de Dieu et Fils de l’Homme. Ce sont elles qui aujourd’hui font resplendir la sainte et vivifiante Croix.

Le resplendissement des saints

Ce sont elles qui font resplendir les saints, notamment ceux qui seront à l’honneur les prochains dimanches: saint Jean Climaque et sainte Marie l’Égyptienne. Ce sont ces énergies divines encore qui agiront pour le réveil de Lazare sur l’ordre du Verbe, et qui glorifieront ce même Verbe incarné et Sauveur à son humble entrée dans Jérusalem. Le Verbe s’est fait homme et s’est fait chair pour venir dans le monde comme lumière “qui illumine toutes les nations et gloire de son Peuple Israël”.

Relevez la tête !

Pour cette raison, les chrétiens ne sont pas accablés par l’épreuve; ils ne courbent pas la tête devant les fléaux; ils entrent dans le repentir pour les péchés qu’ils ont commis et qui les empêchent de voir la lumière du Salut, de voir la Face lumineuse du Fils de Dieu présent dans le monde. Mais les saints, les innocents et les justes présents dans le peuple de Dieu contemplent cette lumière. Les innocents, les justes et saints voient dans la Croix la forme donnée par le Seigneur à l’Histoire. Toutes les épreuves historiques sont en forme de Croix, et les saints voient la lumière de cette croix; ils voient la présence du Sauveur derrière et à l’intérieur même des épreuves qu’Il permet; ils voient la victoire du Souverain derrière l’apparent triomphe du mal.

La Croix et la pandémie

Providentiellement, la sainte Croix se dresse au milieu de la pandémie! Les saints et les justes savent que seul le Christ a vaincu le mal et que, pour cette raison, toute épreuve est déjà finie, toute forme prise par la mort et par la souffrance est déjà vaincue. Nous vivons ainsi l’actualité: épidémie en forme de Croix; épidémie où résonne la voix du Verbe sauveur; fléau qui appelle l’humanité à redresser la tête et à la tourner vers la lumière de l’Évangile. Les épreuves ont la forme de la Croix, et la Croix a la forme de l’Évangile, elle a la forme de la Parole qui sauve en disant “prends ta croix et suis-moi!” et encore: il y en a parmi vous qui verront “le Royaume de Dieu venant avec puissance!”, c’est-à-dire, justement, le resplendissement de la Croix dans les circonstances historiques.

Le don de Dieu

Des oreilles pour entendre; des yeux pour voir, et ne pas manquer l’heure où le Seigneur appelle son peuple et tous les hommes à une grande mutation, une grande révolution des esprits, un grand renouveau de la conscience, c’est ce que nous remercions le Seigneur de nous offrir aujourd’hui: être chrétien, c’est être à l’avant de l’Histoire, les yeux ouverts, comme ceux de l’aigle au soleil, face à la lumière éblouissante de la Parole à visage humain.