Imprimer cet article Imprimer cet article

Foi et liberté dans le contexte actuel  1/4

Le contexte : –

confinement, post confinement, re confinement, masques, tests, vaccins, quarantaines, information, désinformation, jeu des réseaux sociaux, politisation du sujet, planétarisation, globalisation, exploitation du phénomène… tendance nationale et internationale à tout organiser, tentation du pouvoir…

Les conséquences :

claustrophobie, isolement, solitude, désocialisation, soupçon, crise politique, jugement, agressivité, peur, menaces, apocalyptisme, ruine, pauvreté, dépendance aux médias, tristesse, dépression, pathologies, paranoïa, suicides, ainsi que passivité, tentation d’abdiquer devant le pouvoir…

Thèmes porteurs

Dans la situation où se trouve la planète, nous sommes chrétiens et nous voulons rester chrétiens jusqu’à notre mort et au-delà. Nous vivons par la foi, celle des Apôtres, des Pères et de tous les saints. Nous confessons la Résurrection. Notre prière solitaire et communautaire est nourrie par les motifs de foi:

*Miséricorde divine

*Pardon : nos péchés peuvent être pardonnés ; nous pouvons pardonner les offenses

*Non-jugement

*Amour des ennemis

*Amour de Dieu et du prochain

*Responsabilité à l’égard de la société humaine

*Responsabilité à l’égard de la Création

*Conscience baptismale

*Conscience sacerdotale

*Fidélité à la Loi et aux Prophètes

*Identité de Jésus, Personne divine en deux natures

*Action du saint Esprit, Personne divine en ses énergies ou grâce incréée

*Pédagogie du Père, Personne divine source du Fils et de l’Esprit

*Obéissance au Père ; foi dans sa paternité

*Sanctification par la sainte Eucharistie

*Loyalisme par rapport au pouvoir

*Liberté

Le donné

En tant que chrétiens, nous avons conscience que :

  • Nous sommes baptisés = incorporés au Christ vrai Dieu et vrai Homme ; habités par la grâce du saint Esprit en plénitude
  • Dieu le Verbe s’est fait homme, Il est glorifié comme tel à la droite du Père et nous a glorifiés avec lui ; Il demeure, par la grâce du saint Esprit, présent dans son Église (sacrements) et dans le monde (les personnes humaines, les situations)
  • La mort est une certitude pour tous ; mais elle est une porte ouverte sur l’éternité en Dieu (ou sans Dieu, dans le pire des cas) ; elle prépare au Jugement ultime : tous pourront rendre compte de leurs actes, de leurs paroles et de leurs pensées. L’idée de Jugement correspond à l’idée de responsabilité.