- Sagesse Orthodoxe - https://mail.sagesse-orthodoxe.fr -

L’esprit prophétique dans l’Église

 

Ce qui est advenu –Prophète Elie Atelier iconographie St Thomas [1]

Avec l’avènement de l’Église, le prophétisme a changé de signe. Il n’annonce pas ce qui adviendra, puisque « tout est accompli ». Il annonce ce qui est. La parole prophétique par excellence est une affirmation au présent : le Christ est vraiment ressuscité ! De plus, le Christ est en Personne est l’accomplissement de la prophétie ; Il est l’esprit prophétique dans les faits. Au Golgotha, les gens disaient : regardons si Elie va venir… Or la Résurrection du Fils de l’Homme signe de façon absolue le retour de l’esprit prophétique de celui qui, par sa prière ressuscitait des morts. Ce n’est pas seulement le Précurseur qui est l’héritier d’Elie : c’est le Verbe Lui-même. Le prophète a parlé ; le messager a annoncé ; le Verbe a fait. La vision d’Ézéchiel (37,1-14) est accomplie dans la Personne même du Dieu Homme.

L’Eglise

Celle-ci est animée de l’esprit prophétique dès le matin de la Résurrection, quand les femmes, effrayées d’abord de voir le tombeau vide, reçoivent du saint Esprit la grâce de voir l’ange de la Résurrection et de croire que Celui qu’elles avaient mis au tombeau est vivant : l’esprit prophétique consiste bien à confesser ce qui est. Et, à leur suite, les saints apôtres, animés du même esprit, seront les prophètes de la Résurrection ; par l’Esprit, ils verront le Christ ressuscité, ils sentiront leur cœur brûlant d’amour, ils le reconnaîtront à la fraction du pain. « Heureux ceux qui croiront sans avoir vu », dit le Christ à Thomas : c’est-à-dire, heureux ceux en qui l’esprit prophétique subsistera à travers les siècles pour assurer la tradition du témoignage à l’égard du Vivant revenu d’entre les morts.

Les pères théophores

La liste serait longue de tous ceux qui qui, au cours des siècles, attestent que l’Église du Christ est bien celle où vit l’esprit prophétique et charismatique des premiers jours. De saint Antoine à saint Païssios le nouveau canonisé de l’Athos, en passant par les grands charismatiques dignes de l’esprit d’Elie : saint Patrick le Thaumaturge, saint Martin qui voyait l’esprit descendre sur l’offrande eucharistique, saint Ambroise, courageux, à l’égal d’Elie, devant les princes de ce monde, Geneviève de Paris, Séraphim de Sarov, Nectaire d’Égine qui fit pleuvoir, Jean de San Francisco, Porphyre d’Athènes à la vision pénétrante, Silouane le miséricordieux… La chaîne ininterrompue des pères théophores atteste la permanence de l’esprit d’Elie dans le Corps du Christ. Elle atteste également l’exigence de consécration totale de soi sans laquelle cet esprit ne vit pas. La théologie elle-même correspond à l’esprit prophétique, si toutefois elle entretient par le saint Esprit la contemplation inspirée des mystères du Salut. À chaque époque, de grands prophètes œuvrent à maintenir ou à renouveler l’Église dans toute la vie de l’Esprit.

Les sacrements

L’esprit prophétique, qui perçoit l’omniprésence du Christ dans le monde et dans l’Église, se manifeste tout particulièrement dans l’expérience sacramentelle. « Ceci est mon corps et mon sang » – prophétise le Verbe ! « Ne communie pas sans larmes », disait saint Siméon le Nouveau Théologien. Prophète est celui ou celle qui voit par une conscience illuminée de l’Esprit la présence du Christ en son Corps et en son Sang et les goûte réellement ; qui voit dans l’eau baptismale l’eau du Jourdain ; la participation réelle aux sacrements du Christ dans son Église, l’actualisation de la grâce baptismale, montrent la vie des prophètes de la communauté ecclésiale : « que les prophètes se réjouissent ! » dit l’Apocalypse (18, 20).

Ce qui vient

L’esprit prophétique dans l’Eglise annonce également l’avenir, l’Oméga de l’Histoire, l’accomplissement des temps : « De nouveau, Il vient, avec gloire, juger les vivants et les morts et son règne n’aura pas de fin ! » La communauté tout entière des baptisés, héritière en cela de celle des origines, est tournée vers cet accomplissement, vers la fin des temps, vers Celui qui vient. Elle dit cette parole au présent : « Il vient ! » Elle contemple continuellement cette venue, dans la transparence des temps, dans le désastre apocalyptique de l’Histoire… Elle voit venir Celui qui règne par la douceur et par l’amour oblatif.


Article printed from Sagesse Orthodoxe: https://mail.sagesse-orthodoxe.fr

URL to article: https://mail.sagesse-orthodoxe.fr/jaimerais-savoir/foi-et-tradition-orthodoxe/liturgie-et-sacrements/lesprit-prophetique-dans-leglise

URLs in this post:

[1] Image: http://www.sagesse-orthodoxe.fr/wp-content/uploads/2012/06/Prophète-Elie-Atelier-iconographie-St-Thomas.jpg

Copyright © 2011 Sagesse Orthodoxe. Tous droits réservés.