« Pendant ton baptême dans le Jourdain, ô Christ, fut manifesté l’adoration due à la Trinité. Car la voix du Père te rendit témoignage en te nommant Fils de Dieu ; et l’Esprit, sous forme de colombe, confirmait la vérité de cette parole. Christ Dieu qui es apparu et qui as illuminé le monde : Gloire à toi ! »

Évangile du 27ème dimanche après la Pentecôte : Matthieu 1,1-25 (n. trad.). La généalogie du Christ

L'arbre de Jesse et genealogie de Jesus

Partagez :

Les origines – 

Toujours à scruter l’abîme des siècles, des jours et des heures, la conscience ecclésiale opère en ce jour un saisissant renversement. La liturgie et son lectionnaire, orientés jusqu’à ce dimanche vers l’avenir du monde et le retour glorieux du Fils de Dieu et Fils de l’Homme, se retournent de façon vertigineuse dans les profondeurs insondables des origines. L’origine de tous les êtres est dans la conception ou dans la création.

L’engendrement divin

L’être divin se conçoit lui-même de façon atemporelle et sans commencement. La puissance de l’Esprit jaillit de l’unique Source paternelle au même Moment hors de tout temps dans lequel le Verbe est conçu et engendré. Et l’histoire des hommes, parce qu’ils sont à l’image de Dieu Père, Fils et saint Esprit, se fait, de façon temporelle, à l’image de l’engendrement pré éternel. Notre vision n’est pas anthropomorphique : elle est théomorphique. Nous ne connaissons pas le mode de multiplication des anges.

Le Fils de l’Homme

Mais nous savons que les humains augmentent leur nombre extraordinaire, plus de huit milliards à ce jour, par engendrement. La technique la plus aiguisée ne peut, même dans une chambre de verre, exclure que la personne humaine, créée par Dieu, arrive en ce monde par voie de conception et d’engendrement. Le Fils de Dieu et Fils de l’Homme a voulu sanctifier ce processus, Lui qui est conçu en mode atemporel, en s’immisçant dans la biologie d’une généalogie humaine. En lui, coïncident ainsi les deux conceptions, la divine et l’humaine. Et le saint Évangile en ce jour nous présente l’extraordinaire arbre généalogique du Dieu Homme.

Le sens de l’Histoire

Tournée vers le mystère de son origine, l’humanité adamique y cherche le sens de sa propre histoire. Quoique créés, nous descendons de Dieu ; quoiqu’incréé, Dieu descend de nous, de personne en personne dont les noms sont restés inscrits dans la mémoire. Jésus de Nazareth, vrai Dieu et vrai Homme, est le Fils unique de Dieu le Père ; Il est le Fils unique de la Vierge Mère. Et Joseph le Juste est le père créé que, sans engendrement, Dieu adopte pour sien en ce monde.

(a.p. Marc-Antoine. « Lumière de l’Orthodoxie », 18.12.22)

 

Derniers articles
Même sujet
Newsletter
Lettre d’information